La Fille du marais de Franny Billingsley

  • Broché: 411 pages
  • Editeur : Des grandes personnes éditions (29 septembre 2011)
  • Prix : 19 €

Présentation de l’éditeur : 

Briony Larkin a 17 ans et elle a un secret. Un secret qui serait à l’origine de la mort de sa belle-mère, un secret qui aurait rendu sa soeur jumelle, Rose, simple d’esprit, un secret qui est une menace pour tous les habitants du Swampsea. Briony a le don de seconde vue, qui la relie au monde des Esprits, et en tant que telle elle risque d’être pendue, car c’est là le sort que l’on réserve aux sorcières. Alors Briony se tait et étouffe sa nature profonde…C’est sans compter sur l’arrivée du XXe siècle, incarné par l’ingénieur Clayborne et son fils, Eldric, dans cette région sauvage du sud de l’Angleterre… Avec eux vient le progrès et l’assèchement du marais, qui déchaînera la fureur du seigneur des marécages. Si elle veut sauver sa soeur d’une mort certaine, Briony va devoir faire face à ses anciens démons ainsi qu’à l’indéniable attraction qu’elle ressent pour Eldric…

Mon avis :

Tout d’abord, je voudrais remercier grandement les éditions Gallimard Jeunesse (On lit plus fort !) et les éditions Les Grandes Personnes pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

Dès le début, j’ai été charmé par l’héroïne, Briony. On est très proche d’elle grâce à la première personne qui est utilisée dans le récit. C’est une jeune fille plutôt tourmentée et mystérieuse. Elle cache à tout son village qu’elle a le don de seconde vue (voir les esprits, les entendre…)  qui fait d’elle une sorcière. Car dans sa région natale, on l’habitude de pendre toute personne qui a cette faculté. Un triste sort, qu’elle ne veut évidemment pas connaître.

Les autres personnages sont tout aussi sympathiques. Je retiendrais surtout deux noms qu’on voit beaucoup apparaître au fil du roman : Rose, la soeur de Briony, retardée mentalement, que j’ai trouvé adorable (malgré ses caprices, je n’ai pu que l’aimer) et Eldric, le personnage masculin central, celui dont Briony tombe plus ou moins amoureuse. Je l’avais de toute manière deviné en lisant le synopsis, ça me faisait d’ailleurs plutôt fuir… Mais, l’histoire d’amour n’est pas trop marquée, ça passe tout seul. Pas de niaiseries, l’intrigue n’est pas délaissée pour se concentrer uniquement sur cet amour. Bref, ça ne m’a finalement pas dérangé, j’ai même bien apprécié suivre l’évolution dans leur relation.

Grâce à une plume très efficace et assez originale, on est tenu en haleine pendant tout le roman. On boit les mots, les phrases, les pages… L’ensemble est très rythmé et c’est un régal de lire l’auteure. Un très bon point !

Aussi, on est captivé par l’intrigue qui est bien menée. On se pose des questions, on trouve des réponses, on se pose à nouveau des questions… avant la grande révélation finale !

J’ai aussi beaucoup aimé l’univers développé. Le marais, ses créatures, ses dangers…. Le tout est très original, on prend plaisir à découvrir les lieux comme un futur propriétaire.

Le seul point négatif, c’est que parfois, l’histoire s’éparpille sur des détails qui sont inutiles à l’avancé de l’intrigue.

En conclusion, c’est une très bonne découverte. J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman original et bien mené.

  Note :

Publicités

A propos Léo Elfique

Lecteur touche à tout de 16 ans.
Cet article a été publié dans Jeunesse, Mes Chroniques littéraires, Très bien !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La Fille du marais de Franny Billingsley

  1. Malorie dit :

    Je ne lis ton avis qu’en diagonale, j’y reviendrais plus tard, car je viens de me l’offrir et je compte le lire bientôt… Bonne lecture !

  2. Guu dit :

    Héhé je vois qu’on a a peu près le même avis.. moi aussi la pseudo histoire d’amour a failli me faire fuir, et j’ai trouvé quelques lenteurs.. Mais dans l’ensemble j’ai été plutôt charmée par cette histoire originale 🙂

    • Léo Elfique dit :

      Oui j’ai vu qu’on en pensait à peu près la même chose.
      C’est en effet très sympa, et l’histoire d’amour passe très bien. Je viens de terminer « Lueur de feu » et c’est tout le contraire qui se passe… Je n’ai pas aimé.

      Je n’ai pas perçu les lenteurs, pour la simple raison que je lâchais le livre difficilement. Par contre, j’ai noté que l’histoire s’éparpillait, que certains éléments ne faisait pas avancé l’intrigue. On peut ptétre effectivement assimilé cela à des lenteurs mais, perso, ça ne m’a pas gêné plus que ça. 🙂

  3. Ping : “La Fille du Marais” Franny Billingsley | Suspends ton vol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s