Les chemins de poussière, tome 1 : Saba, Ange de la mort de Moira Young

  • Broché
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (8 septembre 2011)
  • Prix : 18 €

Présentation de l’éditeur : 

Au cœur d’un univers futuriste dévasté, la quête haletante d’une héroïne exceptionnelle.

Je vais bientôt mourir, il dit très vite.
Non, Pa !
Ecoute. Je ne sais pas ce qui se passe après. Je n’ai eu que des visions. Mais ils vont avoir besoin de toi, Saba. Lugh et Emmi. Et d’autres encore. Beaucoup d’autres. Ne cède pas à la peur. Sois forte, comme je sais que tu es. Et n’abandonne jamais, tu as compris, jamais. Quoi qu’il arrive.

Ecoutez le récit captivant de Saba, jeune fille farouche et attachante, qui va découvrir, lors de sa longue épopée, que le plus difficile n’est pas de se battre, c’est de faire confiance…

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie Gallimard Jeunesse de m’avoir permis de lire ce livre en avant première. Vous le trouverez en librairie dès le 8 septembre 2011.

Il faut savoir que j’étais assez sceptique avant de commencer ma lecture. En effet, le synopsis n’attisait pas ma curiosité, le style me rebutait… La seule chose qui pouvait me pousser à lire ce roman était le commentaire de Bookseller : « Exceptionnel… à mi-chemin entre Hunger games et La route ». Ces derniers étant deux coups de cœur, je me lance dans ce récit avec un peu d’espoir.

Au final, j’ai bien aimé ce roman.

Plus haut, je vous parle du style de l’écriture qui à la base me repoussait. En effet, c’est assez particulier. Rien qu’en lisant l’extrait cité dans la présentation de l’éditeur, on s’en aperçoit. Pas mal de choses sortent de l’ordinaire : pas de guillemets ni de tirets pour signaler les dialogues, une syntaxe pas toujours claire, une négation incomplète, certains mots transformés… et j’en passe.

L’auteure justifie sont choix dans sa présentation à la fin du livre : « Je ne parvenais pas à entrer dans l’histoire avant d’avoir trouvé la voix de Saba. Puis, un jour, tandis que je regardais fixement ma page blanche, elle a commencé à parler et je n’ai eu qu’à écrire ce qu’elle disait. C’était la voix d’une jeune fille qui n’avait parlé qu’à très peu de gens au cours de sa vie, une jeune fille illettrée qui ignore presque tout de l’Histoire du vaste monde. Elle a commencé à raconter son histoire, directement, à sa façon, en toute simplicité et avec ses propres mots »

C’est vrai qu’au premier abord, ce n’est pas attirant.  Mais, personnellement, cela ne m’a absolument pas gêné, bien au contraire… Le récit n’en est que plus intense, plus vrai, plus efficace. De plus, tous ces procédés donnent un rythme entraînant et prenant.

C’est donc Saba qui nous narre son histoire. Celle-ci commence le jour où toute sa vie va se voir bouleversée en un seul instant. Son père va être tué et son frère jumeau kidnappé par les hommes de main du roi. La jeune fille se promet alors de retrouver son frère coûte que coûte. Elle quitte alors le refuge de sa famille en compagnie de sa sœur. Elle ne s’était jamais éloignée de son lieu de naissance… La grande aventure commence !

Le récit est bien bâti, captivant et on ne s’ennuie pas.

En revanche, je n’ai pas apprécié l’héroïne de ce roman qui est détestable au possible. Par moment, elle a un comportement exécrable et incompréhensible. Cela ôte quelque peu le plaisir de la lecture ce qui est quand même dommage. J’ai rudement  préféré les autres protagonistes qui sont, pour la plupart, sympathiques.

Saba évolue dans un monde post-apocalyptique (et pas dystopique comme on peut le lire en 4ème de couverture) dont on ne connait rien au début… et pas grand-chose à la fin. C’est ma plus grosse déception face à ce roman. En effet, l’univers de l’auteur est très peu décrit et on ne sait rien de son histoire. C’est assez frustrant et j’espère en apprendre plus dans les prochains tomes.

En conclusion, un livre que j’ai bien aimé malgré une héroïne exécrable et un monde peu approfondi.  Les personnages secondaires, le style d’écriture et le récit sont par ailleurs appréciables.

Note :  

Publicités

A propos Léo Elfique

Lecteur touche à tout de 16 ans.
Cet article a été publié dans Bien !, Jeunesse, Mes Chroniques littéraires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les chemins de poussière, tome 1 : Saba, Ange de la mort de Moira Young

  1. Luthien dit :

    Le synopsis a l’air intéressant mais je pense que le style me rebuterait trop. ;x

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s