Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de M.A. Shaffer

  • Broché: 410 pages
  • Editeur : 10/18 (6 janvier 2011)
  • Collection : Domaine étranger
  • Prix : 8.60 €

Présentation de l’éditeur :

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Mon avis :

Tout le monde connait ce livre au nom interminable, qu’Anna Gavalda a qualifié « d’Absolument délicieux ». À  sa sortie en poche récemment, j’ai enfin acheté ce roman dont le titre me faisait déjà très envie. Ce dernier est en effet très intrigant, qu’est ce que les épluchures de patates viennent faire dans la littérature ?!

C’est un écrit épistolaire. C’est un genre que je connais assez peu. C’est donc un belle approfondissement, j’aime beaucoup. Je trouve cela très vivant et plaisant.

Juliet, entre deux lettres de ses amis Sophie et Sidney, reçoit une lettre d’un inconnu qui habite à Guernesey. De lettre en lettre, elle sympathise avec cet homme lui parle d’un cercle littéraire créé pendant la guerre. C’est ainsi que pendant la première partie du roman différents membres du cercle vont écrire à Juliet. Dans ces correspondances, ils parlent de la vie sous l’occupation et de leurs goûts littéraires. Les destinataires et émetteurs des lettres sont très diversifiés surtout dans la première partie du roman. On commence à s’attacher à ces personnages atypiques.

Dans la deuxième partie, elle rend visite aux adeptes de cette assemblée. Le nombre de destinataires des lettres est ramené principalement à deux, Sophie et Sidney. Juliet leur raconte son séjours sur l’île de Guernesey : les réunions avec le cercle littéraire des amateurs de tourtes aux épluchures de patates (oui oui c’est le nom complet), ses rencontres, … J’ai bien plus aimé cette deuxième partie.

J’ai beaucoup aimé le côté historique du roman, c’est même peut être ce que j’ai préféré. La vie des insulaires pendant l’occupation allemande apparaît au tournant des lettres. On a une vision interne touchante qui , je pense, est assez réaliste.

Je m’attendais vraiment au coup de coeur avec ce roman. Il y avait énormément d’avis positifs sur la toile. C’est bien construit, sympathique, plaisant. Mais ce n’est pas un coup de coeur. Pour ma part, je n’ai trouvé rien d’extraordinaire, rien d’inoubliable. J’ai du mal à dire exactement pourquoi : peut être est-ce les personnage trop caricaturaux, le style qui ne change pas d’un émetteur à un autre ou encore le style de l’auteur tout simplement… Mais c’est quand même une petite déception, même si le bilan global est assez , voire, très positif.

Conclusion, un roman sympathique, plaisant et agréable, mais pas extraordinaire. Ce n’est pas un coup de coeur.

Et pour finir, une petite phrase du livre qui m’a tapé dans l’oeil :« Lire de bons livres vous empêche d’apprécier les mauvais ! « 

Note : 

Lu dans le cadre d’un lecture commune avec : KortomamzellebulleMorgouille, rozetta, Toons, Jana, Lenelaï, PikachuMabiblio1988, Azilis, Yogi, ASK, Daenerys


Publicités

A propos Léo Elfique

Lecteur touche à tout de 16 ans.
Cet article a été publié dans Epistolaire, Mes Chroniques littéraires, Très bien !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de M.A. Shaffer

  1. Luthien dit :

    C’est un livre qui me tente beaucoup, de part le résumé et les critiques positives, mais j’ai un peu peur d’être déçue. o;

  2. Korto dit :

    Moi je suis tout du contraire ! La plupart des choses que tu as cités m’a déplu… Mais bon, chacun ses gouts =)

  3. Jana dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi : c’est une lecture plaisante dont les nombreuses qualités parviennent à faire oublier, un peu, les défauts. Mais je ne le classerais pas, moi non plus, dans la liste des chefs d’œuvre…

  4. Guu dit :

    Dans l’ensemble je ne pense pas que les gens qui ont apprécié le qualifient de chef d’oeuvre (Ce n’est pas mon cas en tout cas, et pourtant j’ai adoré).. mais simplement qu’il peut marquer profondément et être assez puissant en terme d’émotions. Après c’est comme tout, ca dépend des gens ! Dommage que tu ne l’ai pas apprécié plus que ca.. mais bon au moins on peut en débattre ensemble maintenant 🙂

    • Léo Elfique dit :

      Oui, j’en serais ravi !

      Justement, les émotions… bof bof… j’ai trouvé la partie des histoires amoureuses pas top ! La romance c’est pas mon truc…
      Les goûts et les couleurs…

  5. L’essentiel est que ta lecture t’ait plu, peu importe que ce soit un coup de coeur ou non! Tout comme toi, j’ai bien aimé le côté historique, surtout que c’est un aspect que l’on ne connaît pas tellement (enfin pour ma part).

    • Léo Elfique dit :

      Oui c’est vrai, c’est d’ailleurs pour ça que j’envisage de lire le journal d’Anne Franck pour avoir encore une vision interne (et en plus réelle) de l’occupation.

  6. morgouille dit :

    Ta phrase de fin m’avait aussi tapé dans l’oeil !
    En fait, je pense que ce qui fait que ce livre restera un peu plus « inoubliable » pour moi, c’est surtout la fin avec cette évocation d’Oscar Wilde que je trouve juste superbe et terriblement crédible. =)
    Mais sinon, ce n’est pas un coup de coeur pour moi non plus, même si j’ai beaucoup aimé, et je te rejoins pour le style qui ne change pas d’une lettre à l’autre. Distinguer les auteurs par ce biais-là aurait peut-être permis de donner un peu plus de caractère au roman… Mais qui sait si ça n’aurait pas renforcé le côté caricatural que tu dénonces… ?

    • Léo Elfique dit :

      Oui peut être ! Le tout est peut être de trouver un juste milieu 😉

      Oui j’ai aussi beaucoup aimé l’histoire « Oscar Wilde » !

      Merci et @+

  7. mabiblio1988 dit :

    Tout comme toi, ce n’est pas un coup de coeur bien que j’ai apprécié lire ce livre. Ce qui m’a le plus dérangé c’est le nombre important de correspondants, je m’y perdais. La deuxième partie était du coup plus agréable à lire.

    • Léo Elfique dit :

      Je ne me suis pas perdu parmi les correspondants mais j’ai beaucoup plus aimé la deuxième partie, où on avait l’impression de se sentir sur l’île en compagnie des amies de Juliet dont on se sent malgré tout très proches !

      @+ Et merci !

  8. Pikachu dit :

    Oh ! J’adore la citation !

  9. Plumeline dit :

    Je te rejoins dans beaucoup de choses que tu as dite. C’est un livre plaisant qui m’a permis de passer un bon moment de lecture mais sans non plus être le petit coup de coeur.

    Le côté historique m’a également plu ! Tout comme la citation d’Oscar Wilde !

    Tout comme Morgouille l’indique, un changement de styles à chaque correspondant aurait pu ajouter du caratère à ce roman. Et il est vrai que le nombre conséquent à certains moments de correspondants m’a un peu perdue !

    Contente que tu ais passé un bon moment de lecture 🙂

  10. Luna dit :

    Je suis totalement sous le charme de ce livre ! Il est touchant, poignant et le ton terriblement juste…
    Je trouve que c’est un livre qui s’intéresse beaucoup au genre humain : un véritable coup de cœur !

  11. Ping : Le cercle littéraire des amateurs des épluchures de patates de Marie Ann Shaffer et Annie Barrows » Antredelivres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s