Into the wild de Jon Krakauer

  • Poche: 284 pages
  • Editeur : 10/18 (6 novembre 2008)
  • Collection : Domaine étranger
  • Prix : 7.40 €

Présentation de l’éditeur:

Il avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême. En 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont Mckinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l’avenir sans surprise. Mais, dès l’obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l’aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d’emprunt avec sa vieille voiture, qu’il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des Etats-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet: s’installer au cœur de l’Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s’improvise pas trappeur, ni homme des bois… Ce parcours dramatique d’un jeune homme qui a voulu vivre jusqu’au bout son impossible idéal est retracé par Jon Krakauer, l’auteur du best-seller tragédie à l’Everest. Livre-culte dans le monde entier, Into the Wild a d’emblée fasciné Sean Penn, qui en a réalisé une adaptation cinématographique applaudie par la critique américaine.

Mon avis:

J’avais tout d’abord entendu parler du film qui a eu un grand succès auprès du public en 2008. J’ai eu envie de lire le livre avant de voir le film.

C’est un très beau voyage à travers les Etats Unis. L’auteur nous fait suivre l’aventure de quelques hommes qui, au cours des temps, ont essayé de vivre dans la nature, coupés de la civilisation moderne. On suit plus particulièrement celle de Chris McCandless (ou Alex Supertramp comme il se fait appeller). Son plus grand rêve est de vivre pendant quelques temps en Alaska tout seul en pleine forêt. Malheureusement, il ne ressortira pas vivant de son périple. L’auteur l’annonce directement dans les premières lignes du roman.

L’auteur a reconstitué le parcours de ce personnage qui a réellement existé à travers les témoignages des personnes qui l’ont pris en stop, de sa famille, de ses amis…   Ce côté réaliste renforce l’histoire; c’est très bénéfique. Il y a aussi des extraits de son journal qu’il tenait pendant son extraordinaire voyage, c’est aussi un gros plus pour ce roman. C’est un récit très complet qui ouvre des voies de réflexion.

La succession des étapes de son long voyage n’est pas restituée dans l’ordre chronologique ce qui peut être assez perturbant quand il y a des grands retours en arrière ou des grandes anticipations.

Pendant deux chapitres, l’auteur va parler de sa propre expérience en matière d’aventure. Je trouve cette partie un peu trop longue. J’aurais préféré une centralisation essentiellement sur Chris McCandless car j’avais vraiment envie de connaître le personnage et ses idées en profondeur.

En début de chapitre, il y a des extraits de romans que Chris lisait pendant son périple. C’est une bonne idée, seulement les passages choisis n’ont parfois aucun rapport avec le chapitre. Mais je pense que cela reprend bien son idéologie du monde et de la société actuelle.

Conclusion, un beau roman qui fait voyager et réfléchir et qui donne aussi une envie folle de voyager malgré les risques mis en jeu.

Note: 

Publicités

A propos Léo Elfique

Lecteur touche à tout de 16 ans.
Cet article a été publié dans (Auto)biographie, témoignage, ..., Bien !, Mes Chroniques littéraires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Into the wild de Jon Krakauer

  1. J’avais entendu parler du film (sans le voir), ce serait pour moi l’occasion de lire un plus dans le challenge Regardes ce que tu lis 🙂 Je note !

  2. Lilibook dit :

    Bonjour,

    Je n’ai pas lu le livre, mais j’ai vu le film et j’avais adoré ! c’est poignant et les images sont fantastiques, un beau film de Sean Penn
    Mais je pense que je lirai un de ces jours le livre.

    • Léo Elfique dit :

      J’ai vraiment envie de voir le film vu tous les avis positifs que j’entends ! 🙂
      Bonne lecture ! Je dois vraiment me procurer ce film de mon côté !

  3. morgouille dit :

    Je voulais moi aussi lire le livre avant de voir le film… Résultat, je n’ai toujours pas vu le film parce que je me suis arrêtée au milieu du livre, en me promettant de m’y remettre un jour ! Je trouvais le début beaucoup trop lent, même si le côté documentaire me plaisait et que l’histoire m’intriguait. J’espère arriver au bout quand je le reprendrai ! =)

  4. odwy dit :

    Celui-là, j’avoue hésiter à vouloir le lire, après avoir vu le film et le style qui semble un peu spécial j’ai peur de ne pas accrocher. Peut-être qu’un jour …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s