Maus de Art Spiegelman

  • Relié: 296 pages
  • Editeur : Flammarion (1 novembre 1998)
  • Prix : 30 €

Présentation de l’éditeur:

Maus est une bande dessinée d’Art Spiegelman. Elle raconte, à travers le dialogue de l’auteur et de son père, juif polonais, survivant des ghettos et d’Auschwitz, l’histoire des persécutions nazies, depuis les premières mesures anti-juives jusqu’à l’effondrement du Troisième Reich et l’immédiat après-guerre.

Maus a reçu le prix Pulitzer en 1992 et a été traduite en dix-huit langues.

Mon avis:

Depuis le temps que j’entendais parler de Maus ! Cette BD a eu le prix Pulitzer en 1992. C’est la seule bande dessinée à avoir eu ce fameux prix. De plus, elle a été récompensée au festival de la BD à Angoulême très récemment. Beaucoup de membres de Livraddict m’en avaient dit du bien ! Alors je me suis lancé et ça y est ! Maus est lu. 🙂

Qu’en ai-je pensé ? C’est une très belle histoire, pleine d’émotions. Elle entretient la mémoire des hommes sur cette horrible période du passé.

Le fait que ce soit une histoire vraie renforce la réalité de ce qui est raconté. En effet, dans Maus, Art Spiegelman nous raconte l’histoire de son père, Vladek, survivant des ghettos polonais et d’Auschwitz – sous forme d’entretiens et de flashbacks. Nous suivons donc deux histoires en parallèle : celle des souvenirs de Vladek et les relations qu’il entretient avec son fils.

Dans la BD, l’auteur a choisi de représenter les humains par des animaux différents selon leur origine. Par exemple, les juifs sont représentés par des souris, les Allemands par des chats.

J’aime les dessins d’ Art Spiegelman en noir et blanc qui me rappellent ceux de Persepolis que j’aime beaucoup !

Les personnages sont attachants. Ils ont chacun leur propre personnalité.

Je ne lis que rarement des BD, donc je ne peux juger celle-ci d’un œil expert, j’espère seulement vous avoir donné l’envie de lire cette magnifique bande-dessinée. J’ai eu beaucoup de difficulté à réaliser cette chronique car chaque fois que j’écrivais quelque chose je ne me sentais pas à la hauteur de cette œuvre.

La seule chose que je pourrais reprocher à ce livre, c’est quand le père de Spiegelman parle, il place le COD devant le sujet et le verbe (comme maître Yoda dans Star Wars). Par exemple: « La nuit on pouvait bouger…mais autre chose il y avait« . Cela m’a gêné dans la fluidité de la lecture. Mais c’est minime tellement le reste est génial !

En conclusion, une très belle et émouvante histoire. Les prix qu’elle a reçu sont totalement justifiés.

Note:

Publicités

A propos Léo Elfique

Lecteur touche à tout de 16 ans.
Cet article a été publié dans (Auto)biographie, témoignage, ..., Bande Dessinée, Génial !, Mes Chroniques littéraires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Maus de Art Spiegelman

  1. livr0ns-n0us dit :

    C’est une bande dessinée extraordinaire que j’ai beaucoup apprécié… je me souviens en avoir étudié des passages à l’école, en troisième je crois. Il faut dire que j’avais une prof géniale et sacrément ouverte d’esprit.

  2. Lonewolf dit :

    La syntaxe, c’est pas un défaut, au contraire 😉

    Ca fait partie de Vladek Spiegelman, qui ne parlait pas très bien l’anglais…

    J’ai lu ça au lycée, des dizaines de fois, et ça me marque encore aujourd’hui.
    Pas de parti pris, juste les faits et la triste vérité de l’Homme confronté à une épreuve où survivre devient le principal enjeu.
    C’est dur, choc, tristement vrai…Mais beau et parfois drôle.

    Incontournable, donc =) Et ravi que t’aies apprécié ^^

    • Léo Elfique dit :

      Bien sûr, si l’auteur a écrit comme ça c’est qu’il y a une raison, simplement ça m’a gêné dans la fluidité, je devais parfois m’arrêter sur chaque phrase et la remettre dans le bon sens.

      C’est sûr que c’est incontournable!

  3. J’ai ai déjà entendu parler, et ton avis me donne envie d’essayer la BD (j’en lis très rarement). Je note ! 🙂

  4. Luna dit :

    Cette BD est vraiment bouleversante, surtout le tome 2 je trouve…
    J’aime beaucoup le fait qu’il ne se contente pas de parler uniquement de la guerre mais parle aussi de l’après guerre et de la façon dont son père est marqué à vie. C’est quelque chose que je vois et lis rarement.

  5. sara dit :

    j’adore cette histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s